L’argumentaire commercial pour les Progressive Web Apps

· 11 minutes

Vous savez peut-être ce que sont les applications web progressives, mais outre les diverses techniques mises en œuvre pour délivrer une meilleure expérience utilisateur aux personnes qui consultent votre site web sur mobile, c’est également un enjeu commercial de taille qui va bouleverser le secteur dans les années les mois qui viennent. Et même si vous doutez à juste titre de la maturité de ces technologies, vous verrez à la lecture de cet article qu’il ne faudra pas trop tarder à améliorer votre site web si vous voulez rester dans la course. Le coût est minime si votre site est déjà responsive.

(Ceci est une traduction de l’article de Jason Grigsby paru sur le blog de Cloudfour.)

Que sont les Progressive Web Apps ?

Les Progressive Web Apps désignent un ensemble de fonctionnalités qui étaient présentes jusqu’ici seulement sur les applications natives1. Ces fonctionnalités comprennent2 :

  • des temps de chargement extrêmement rapides,
  • la possibilité d’utiliser les applications en mode déconnecté (sans connexion Internet),
  • les notifications Push,
  • l’installation sur l’écran d’accueil.

Maintenant que ces fonctionnalités sont disponibles en utilisant les technologies web, les fabricants de navigateurs comme Google, Opera, Firefox et Microsoft incitent les entreprises à adopter les Progressive Web Apps.

Photo de Markus Spiske

Quelles motivations derrière les Progressive Web Apps ?

Les fabricants de navigateurs ne veulent pas faire la promotion des Progressive Web Apps simplement parce que ce sont les technologies les plus récentes et les plus géniales. Ils veulent les promouvoir car les Progressive Web Apps représentent les meilleures pratiques pour développer des sites web et des applications.

La plus grande motivation actuelle est que les navigateurs demanderont aux visiteurs d’installer votre Progressive Web App lors de leur deuxième visite3. Ce critère changera dans le futur quand les navigateurs comprendront mieux quand les gens installent des Progressive Web Apps.

GIF animée de la bannière d’installation sur l’écran d’accueil dans Chrome tirée de Google Developers

Et ce n’est que le début. Microsoft est en train de voir comment ajouter des Progressive Web Apps sur le Windows Store. Google a une longue liste d’idées pour la découverte d’application qu’ils sont en train de creuser.

Et il semble inévitable que les moteurs de recherche réservent un traitement spécial pour les Progressive Web Apps dans le futur. Vous pouvez donc considérer les Progressive Web Apps comme une préinscription pour le référencement du futur.

Quels sont les problèmes résolus par les Progressive Web Apps ?

Les Progressive Web Apps ne font pas qu’apporter des fonctionnalités issues du natif au web. Elles règlent de vrais problèmes auxquels sont confrontés les entreprises. Des problèmes qui ont amené Recode à déclarer récemment que le boom des apps est terminé.

La découverte d’application

Se démarquer des plus de deux millions d’applications présentes sur l’App Store iOS ou le Google Play Store est une tâche difficile. La possibilité de convertir du référencement payant ou naturel en installations de Progressive Web App offre une meilleure perspective que la concurrence à l’attention sur les App Stores.

Le ras-le-bol de l’installation d’application

Comscore a publié il y a quelques temps un rapport qui indique que la plupart des utilisateurs de smartphones téléchargent zéro application par mois.

Graphique du nombre de téléchargement d’applications par utilisateur par mois aux Etats-Unis

Dan Frommer, résumant le rapport pour Quartz, écrit:

Seulement environ un tiers des possesseurs de smartphone téléchargent des applications chaque mois et la majorité d’entre eux téléchargent entre une et trois applications.

Bien que ce soit encore un peu tôt, les Progressive Web Apps sont conçues pour contourner cet épuisement du téléchargement d’applications pour les raisons suivantes :

  • Les gens découvrent les applications naturellement via des liens sur les réseaux sociaux ou en surfant sur le web,
  • les invitations à l’installation d’application n’apparaissent que lorsque l’application web répond à un critère défini et que la personne a montré un intérêt à travers des visites répétées,
  • l’installation d’application est instantanée. Le gros du travail est fait en arrière-plan la première fois que la personne visite un site,
  • les applications sont de taille bien plus légères car elles s’appuient sur les possibilités du navigateur,
  • les notifications Push, le mode déconnecté et toutes les autres fonctionnalités continuent de marcher même si la personne n’installe jamais l’application.

La fidélité à l’application

L’abandon des applications est un problème depuis les premiers jours de l’App Store et le pourcentage de personnes qui arrêtent d’utiliser des applications continue de croître.

Courbe de rétention moyenne pour les applications Androïd

Andrew Chen a travaillé avec la société d’intelligence mobile Quettra pour analyser les données sur la fidélité envers les applications :

Si on se base sur les données de Quettra, on peut voir que l’application moyenne perd 77% de ces U.A.Q (Utilisateurs Actifs Quotidien) dans les 3 premiers jours après l’installation. En l’espace de 30 jours, ella a perdu 90% de ces utilisateurs actifs. Après 90 jours, c’est plus de 95%.

Les notifications poussées aident à promouvoir l’engagement des utilisateurs et incitent les gens à revenir à l’application. United eXtra Electronic et Jumia ont toutes deux vu des augmentations significatives dans la conversion et l’engagement après avoir implémenté les notifications web Push.

Les notifications Push ne sont pas la panacée pour garantir la fidélité à une application. Andrew Chen met en garde contre les notifications de SPAM :

Selon moi, c’est une validation supplémentaire que le meilleur moyen d’infléchir la courbe de rétention est de viser les tous premiers jours d’utilisation et en particulier la première visite. De cette manières, les utilisateurs construisent eux-mêmes leur succès.

C’est pour cette raison que la combinaison des notifications Push avec la re-découverte du web à travers la recherche et les réseaux sociaux est une aubaine.

Les responsables produit doivent faire tout ce qu’il peuvent pour favoriser l’engagement de l’utilisateur, mais si quelqu’un abandonne, les Progressive Web Apps mettent plus d’outils à notre disposition pour les ramener via des méthodes web traditionnelles.

La portée de l’application

Les applications natives ne peuvent être utilisées que sur la plateforme pour laquelle elles ont été créées. Vous ne pouvez pas plus faire tourner une application iOS sur votre Mac que sur une appareil Androïd. De plus les applications natives n’avantagent que ceux qui les installent.

Les Progressive Web Apps fonctionneront partout sur le web, qu’elles soient installées ou pas. Elles fonctionneront même sur des plateformes qui ne supportent pas encore toutes les fonctionnalités des Progressive Web Apps de la même manière que les vieux ordinateurs peuvent accéder aux sites web les plus récents - avec quelques technologies en moins.

La maintenance de l’application

La maintenance d’applications pour de multiples plateformes est coûteuse. Dans le futur, les Progressive Web Apps pourraient réduire ce coût en proposant une application unique qui marche sur n’importe quelle plateforme.

La liberté du modèle économique

Quand vous n’êtes pas sur l’App Store, vous n’êtes pas limités par les règles de l’App Store et vous n’avez pas à reverser 30% de vos ventes à l’App Store.

Photo de Pixaboy

Inconvénients des Progressive Web Apps

Il existe deux inconvénients majeurs aux Progressive Web Apps :

  1. Les Progressive Web Apps sont une nouvelle technologie donc il y a moins d’exemples à suivre,
  2. Les Progressive Web Apps ne sont pas encore disponibles partout.4

Pourtant, aucun d’eux n’est un frein pour aller de l’avant aujourd’hui avec une Progressive Web App.

Le progressif dans les Progressive Web Apps

L’expression amélioration progressive renvoie à l’idée que vous pouvez concevoir une expérience qui marche partout et ensuite améliorer l’expérience pour les appareils qui supportent davantage de fonctionnalités plus avancées.

Les Progressive Web Apps partagent cette même philosophie. Les appareils qui ne supportent pas toutes les fonctionnalités des Progressive Web Apps bénéficieront toujours des améliorations faites pour les supporter.

C’est pour cette raison qu’AliExpress a vu une augmentation de 82% sur iOS après avoir développé une Progressive Web App en dépit du fait qu’iOS ne supporte pas encore les Progressive Web Apps.

Les mesures que vous prenez pour développer une Progressive Web App bénéficient à toute personne qui visite votre site indépendamment de l’appareil qu’elle choisit d’utiliser.

Pourquoi développer une Progressive Web App aujourd’hui ?

Si les Progressive Web Apps sont toutes récentes et pas encore supportées partout, pourquoi est-ce que les entreprises devraient commencer à les développer dès maintenant ? Pourquoi ne pas attendre ?

Les premiers retours sont encourageants

Google a publié des études de cas de sociétés qui ont adopté les Progressive Web Apps et leurs résultats sont encourageants.

  • AliExpress a augmenté ses taux de conversion de nouveaux utilisateurs de 104%.
  • United eXtra Electronics a constaté une augmentation de 400% du réengagement et 100% de vente en plus, de la part de personnes arrivées via les notifications web Push.
  • 5miles a fait baisser son taux de rebond de 50% et a augmenté ses conversions de 30%.
  • Konga utilise 92% de données en moins pour le chargement initial comparativement à leur application native.

Le Washington Post a développé une Progressive Web App qui s’installe en arrière-plan pendant que les personnes regardent ses pages AMP5 dans les résultats de recherche de Google. Le Washington Post a vu une augmentation de 12% de visites en provenance des résultats de recherche de Google grâce à AMP.

Il reste encore à voir comment la Progressive Web App du Washington Post se comportera - ils n’ont lancé la version beta qu’en Mai - mais les gains en performance sont impressionnants. Ils sont passés d’articles qui mettaient 8 secondes à se charger en 2013 à 80 millisecondes dans la Progressive Web App.

Les améliorations progressives que vous devez de toute façon faire

Presque chaque fonctionnalité d’une Progressive Web App est quelque chose que vous devriez de toute façon envisager pour votre site web.

Les gains de performance sont une raison suffisante pour tendre vers une Progressive Web App. De meilleures performances signifient plus de revenus. En fonction du site, il y a une chance que les améliorations de performance justifient à elles seules l’investissement dans une Progressive Web app.

Chaque amélioration incrémentale que vous faites en direction d’une Progressive Web App est une amélioration qui sera tout de suite bénéfique à vos visiteurs.

Prenez une longueur d’avance. Développez une Progressive Web App dès à présent.

L’année prochaine ou l’année d’après au plus tard, tout le monde dira à quel point il a besoin de faire une Progressive Web App. Les bénéfices sont évidents et les motivations seront grandissantes.

Mais quand plus d’entreprises vont développer des Progressive Web Apps, ça va devenir plus difficile de se faire remarquer.

Photo de Gratisography

Actuellement, cela ne prend que deux visites sur votre site pour qu’une personne soit invitée à installer une Progressive Web App, mais au fur et à mesure que l’espace se remplira, ce critère va être vraisemblablement être modifié, rendant ainsi plus difficile l’acquisition d’installations d’application.

Les Progressive Web Apps sont encore un terrain vierge. C’est maintenant qu’il faut s’y mettre.


Notes

  1. En vérité, la plupart de ces fonctionnalités existaient sur le web dans le passé, mais elle n’étaient pas aussi riches et si largement distribuées. 

  2. La définition complète des Progressive Web Apps de Frances Berriman et Alex Russell comporte neuf caractéristiques. J’ai sélectionné les quatre qui à mon sens intéresseront le plus les entreprises, mais elles sont toutes importantes et méritent qu’on les lise. 

  3. Il faut qu’il s’écoule cinq minutes ou plus entre les deux visites pour que la bannière d’installation apparaisse. 

  4. Au moment de la publication, Chrome and Opera supportent déjà les Progressive Web Apps. Firefox et Microsoft se sont engagés à les supporter. Apple l’envisage si vraiment il y a de la demande dans les années qui viennent. 

  5. Accelerated Mobile Pages 

Pour être informé des prochains articles, abonnez vous au flux RSS.

Site sous Jekyll hébergé gratuitement chez Netlify ·

Mail Twitter RSS Feed Github Clock